Wendel Secure Access

L’actualité des marchés financiers

La FED annonce sa patience vis-à-vis de sa politique de taux

La FED a laissé entendre ce mercredi que le cycle de resserrement de sa politique monétaire en cours est arrivé à son terme, en déclarant qu’elle sera patiente en terme d’éventuels relèvements supplémentaires en raison des incertitudes financières.

Son président, Jerome Powell, a notamment déclaré que raisons en faveur d’une poursuite de la hausse des taux s’étaient “amoindris”.

Les taux actuels se positionnent actuellement entre 2,25 et 2, 50% et sont proches du taux neutre, a affirmé M. Powell. La croissance mondiale ralentie et les conditions financières sur les marchés durcies ont donc poussé le Comité monétaire à inscrire explicitement la garantie d’être patient, ce qui implique une pause dans l’augmentation des taux.

Wall Street a immédiatement salué cette “patience”, le Dow Jones gagnant 1, 77% en clôture. Pour autant, en conférence de presse, le boss de la Fed n’a pas voulu trop souligner “la durée de la période où nous serons patients”, qui dépendra “entièrement des données financières et de la santé des marché”, a-t-il affirmé.

Brexit, shutdown, etc.
L’économie américaine reste dépendante de l’économie mondiale. Lorsque la croissance économique de l’Europe était forte au cours de l’année passée, l’euro s’est apprécié face au dollar et cela a été plutôt positif pour les exportations américaines. Si le Brexit devient plus rigide, il faut donc anticiper que l’économie américaine subira un effet. Mais pour l’instant, il suffit juste de surveiller de près l’évolution du Brexit.

Il a été aussi souligné que l’impact du shutdown se fera sentir au premier trimestre de cette année, mais on s’attend à ce que l’économie américaine rattrape ce retard au seconde trimestre.
Cependant, un second shutdown pourrait avoir un effet négatif prolongé sur l’économie tandis que les États-unis n’ont pas encore suffisamment éloigné le risque d’un nouveau blocage institutionnel.